Aller au contenu

Outils d’évaluation

Outils d’évaluation les plus utilisés en ABA avec un public enfant – adulte :

Une évaluation ABA appropriée au niveau de l’élève doit identifier les compétences actuelles et les difficultés dans les différents domaines de développement de l’élève. Les batteries d’évaluation doivent être individualisées pour être adaptées à chaque bénéficiaire. Les données recueilles sont le point de départ pour développer un projet éducatif individualisé. Une évaluation ABA utilise typiquement les informations obtenues de plusieurs méthodes et de plusieurs informateurs.

Le choix du ou des outils d’évaluation se fait en fonction des finalités de la prise en charge (insertion scolaire, insertion professionnelle, …).

Aller directement à la partie traitant de :

Le VB-MAPP

L’ABLLS(-R)

L’ESDM

L’EDCS

Le FISH

L’AFLS

Essential for Living (EFL)

L’évaluation des comportements inadaptés

 

Les 4 premiers outils s’adressent à de jeunes élèves qui suivent un programme développemental.

Le VB-MAPP

 

C’est un outil élaboré par Mark Sundberg en 2008. Le VB MAPP ou Verbal Behavior Milestones Assessment and Placement Program est un outil d’évaluation destiné aux enfants autistes ou porteurs d’autres troubles du langage. Il se compose d’un guide qui détaille l’outil et la passation et d’un protocole de passation. Il est basé sur l’analyse du comportement verbal de Skinner (1957), les stades typiques du développement de l’enfant et la recherche dans le champs de l’analyse du comportement.

Il y a 5 composantes qui, réunies, fournissent une ligne de base des performances et des pistes pour l’intervention :

  • L’évaluation des Jalons fournit un échantillon représentatif des compétences de langage et des compétences associées déjà existantes chez l’enfant réparties en 16 domaines. L’évaluation comprend 170 jalons répartis en 3 niveaux développementaux (0-18 mois, 18-30 mois, et 30-48 mois).

  • L’évaluation des obstacles propose d’appréhender des 24 obstacles les plus fréquents aux apprentissages et à l’acquisition du langage chez les enfants autistes ou porteur d’autres troubles du développement. Identifier ces barrières, c’est permettre de proposer des interventions pour les dépasser et donc améliorer les capacités d’apprentissage de l’élève.

  • L’évaluation de l’orientation contient 18 domaines d’évaluation. Elle se focalise sur les compétences clef qui permettent à un enfant d’apprendre un environnement moins restrictif, c’est à dire avec des supports, un encadrement, des procédures … plus souples.

  • L’analyse de tâches et le suivi de compétences, décompose plus précisément les compétences des Jalons et, en ce sens, propose des compétences à introduire dans le PEI de l’élève. Il y a environ 900 compétences présentées qui couvrent les 16 domaines du VB-MAPP.

  • Le guide de développement du curriculum et de rédaction des objectifs du PEI, qui correspond aux 4 évaluations mentionnées ci-dessus. Ce guide fournit aussi bien des indications spécifiques pour chacun des 170 Jalons que des suggestions pour les objectifs du PEI.

L’ABLLS(-R)


L’ABLLS (
Assessment of Basic Language and Learning Skills) a été initialement développé par Mark Sundberg et James Partington en 1998 et révisé par James Partington en 2006.

Il s’agit également d’un outil d’évaluation et d’un guide de développement du curriculum composé d’un guide qui détaille l’outil et la passation et d’un protocole de passation à destination d’enfants autistes ou porteurs d’autres troubles du développement.

L’ABLLS-R fournit un ensemble de 544 compétences réparties en 25 domaines incluant le langage, les interactions sociales, les compétences d’hygiène, scolaires et motrices que les enfants au développement typique acquièrent habituellement en avant l’entrée en maternelle ou au début de la maternelle. Les compétences de langage expressif sont basées sur l’analyse du langage de Skinner dans son ouvrage Verbal Behavior (1957).

L’ESDM

 

Développé en 2010 par Sally Rogers et Geraldine Dawson, l’ESDM ou Early Start Denver Model intègre les apports de l’ABA et des connaissances développementales (constructivisme) du très jeune enfant. Il est destiné aux jeunes enfants avec autisme de 1 à 5 ans.

10 domaines de compétences sont évalués dont les 5 plus importants sont l’imitation, la communication non-verbale (dont l’attention conjointe), les communications verbales, le développement social (dont le partage des émotions) et le jeu. Les objectifs sont fixés par périodes de 12 semaines.

L’EDCS

 

L’EDCS ou Evaluation des compétences scolaires a été développée en 2008 par Lydie Laurent, enseignante spécialisée à l’Education nationale, formée à l’ABA et à la pédagogie Montessori. Cet outil est à destination des professionnels et des parents qui souhaitent situer l’élève et visualiser sa progression dans les compétences à acquérir en école maternelle et élémentaire en France.

Pour les enfants en situation de handicap, cet outil est particulièrement intéressant pour fixer les objectifs du PPS (Projet Personnel de Scolarisation) ou pour mettre en place un soutien scolaire qui correspond à ses besoins.

L’EDCS se divise en 3 grands domaines : le français, les mathématiques et les sciences / culture / arts.

Il reprend le même système de cotation que l’ABLLS.

Les outils qui suivent s’adressent à des élèves plus âgés (adolescents, adultes) ou de jeunes élèves de bas niveau qui ne suivent pas ou plus un programme développemental, mais plutôt un programme basé sur des compétences fonctionnelles.

Le FISH

 

FISH ou Functional Independence Skills Handbook a été développé par William Killion. Ce manuel (livret d’évaluation et curriculum) propose une évaluation de 421 compétences ainsi que des plans de leçons correspondant à chaque compétence dans les domaines du comportement adaptatif, des compétences affectives (émotionnelles), cognitives, sensorimotrices, de socialisation, de langage et professionnelles.

Cet outil est utile pour les « grands » qui ne sont plus dans un cursus développemental, mais aussi pour les plus jeunes de bas niveau.

L’AFLS

 

Développé par James Partington et Michael Mueller en 2012, l’AFLS ou Assessment of Functional Living Skills évalue les compétences nécessaires à l’autonomie à domicile, à l’école et dans les autres contextes de la vie. Il est composé de 3 parties : le guide, l’évaluation par module (6 modules : compétences de vie essentielles, compétences domestiques, participation à la vie publique, compétences scolaires, compétences professionnelles et compétences d’autonomie) et un manuel d’enseignement pour chaque module qui contient des analyses de tâches, des propositions d’enseignements et des stratégies d’aide pour chaque compétence.

Même si chaque module peut être utilisé de manière autonome, ils ont été conçus comme différents modules d’une évaluation qui accompagnerait la personne tout au long de sa vie.

Il s’adresse au même public que le FISH et est beaucoup plus détaillé que celui-ci.

Essential for Living (EFL)

 

Développé par Patrick Mc Greevy, Troy Fry et Colleen Cornwall en 2012, Essential for Living est une évaluation de la communication, du comportement et des compétences fonctionnelles, un curriculum et un manuel d’enseignement pour les enfants et adultes avec des troubles modérés à sévères dont l’autisme.

Le but de cet outil est de :

  • sélectionner des compétences fonctionnelles pour les adolescents, adultes ou enfants avec des répertoires de compétences très limitées ou des troubles multiples et développer des PEI fonctionnels. L’outil présente entre autres 8 compétences que les élèves doivent avoir une qualité de vie décente :

    • Faire des demandes

    • Attendre

    • Accepter les retraits d’activités ou items préférés, faire des transitions, partager, attendre son tour

    • Faire 10 tâches brèves consécutives acquises

    • Accepter le « non »

    • Suivre des consignes liées à la santé et à la sécurité

    • Réaliser des tâches de vie quotidienne concernant la santé et la sécurité

    • Tolérer des situations concernant la santé et la sécurité

  • améliorer l’efficacité de l’enseignement avec des élèves de tout âge et minimiser l’apparition de troubles du comportement en établissant un moyen de communication alternatif pour les élèves non verbaux, une mesure des très petits progrès des élèves, un système de cotation des compétences fonctionnelles et des troubles du comportement, des supports d’apprentissages à transférer dans les différents environnements et l’utilisation efficace de procédures spécifiques validées scientifiquement.

L’évaluation des comportements inadaptés

 

Quand des troubles du comportement (agressions, auto-mutilation, destruction de matériel, stéréotypies) se présentent également, une évaluation des comportements problème peut être requise pour identifier la raison probable de l’apparition du/des comportement(s) problème et les compétences et stratégies nécessaires pour l’/les améliorer. Cela nécessite une évaluation fonctionnelle qui peut ou non impliquer une analyse fonctionnelle pour déterminer la fonction du comportement problème.

En aucun cas, cette liste d’outils n’est figée, ni complète, ni définitive, il s’agit d’outils actuels à notre disposition pour nous accompagner dans le choix des objectifs et l’élaboration des PEI.