Aller au contenu

Définir les objectifs d’une prise en charge

Que ce soit une guidance parentale de 2h par mois ou un suivi intensif de 40h par semaine, la méthodologie est commune pour choisir et définir les buts de la prise en charge, le PEI (programme éducatif individualisé). Voici les étapes clef :

  • Evaluer les besoins de l’élève : Cela peut se faire à travers l’observation directe, des entretiens avec les personnes concernées (parents, élève lui-même s’il en a les capacités) et des outils d’évaluation correspondant au profil de l’élève. Dans cette phase, on évalue également les ressources humaines et financières qui permettront la prise en charge, on recherche les facteurs de généralisation et de maintien des futurs acquis.
  • Ensuite, on rédige le programme de l’élève. Chaque but retenu fait l’objet d’une description précise des objectifs et des moyens pour les atteindre. Il est notamment important :
    • de décrire précisément le comportement cible. Par exemple : être plus autonome peut être un objectif général, mais ce n’est pas assez précis. L’objectif a besoin de renvoyer à des comportements concrets comme « mettre ses chaussures », « enchaîner la routine matinale du petit déjeuner et de la toilette » ou quelque chose d’autre, mais de mesurable.
    • de décrire le matériel nécessaire à l’apprentissage
    • de décrire les procédures utilisées : quelles aides choisit-on? comment les estomper? …
    • de décrire un critère de réussite (l’élève doit-il réussir l’objectif dans 80%, 100% des cas? Pendant combien de temps?
    • de décrire un critère de révision du programme au cas où l’élève ne progresse pas suffisamment. On se donne un certain nombre de sessions d’enseignement et on révise les procédures si les progrès attendus ne viennent pas
    • de décrire le critère d’arrêt du programme : si on veut amener l’élève du point A au point B, il faut que le point B soit défini pour que l’on sache quand on considère le programme acquis
    • de choisir un système de cotation (de quantification) des progrès afin de baser notre jugement sur des données objectives
    • de prévoir la généralisation des compétences acquises à des lieux et personnes différentes et un maintien de ces compétences dans le temps. En effet, une compétence qui ne se maintient pas ne sert à rien et le temps passé à l’enseigner est, dans ce cas, une perte de temps et de ressources. Il est donc important de programmer comment passer de l’environnement d’apprentissage à l’environnement naturel.

Développer un programme est donc complexe et demande des compétences solides.

La qualité du contenu du programme est déterminante pour se donner toutes les chances d’atteindre un objectif.